Bienvenue sur le site de GTF : tinghir-france


Hadda Oukki et Cherifa en Ile de France
Sujet : affiche Date: 25/8/2009

Début septembre, de grandes dames du chant traditionnel berbère de l'Atlas se produiront sur la scène du Trianon à Paris, dans le cadre du Festival d'Ile de France, dont Cheikha Cherifa (photo). Dépaysement garanti.
Les Cheikhat du Maroc en ouverture du Festival d'Ile de France

Les voyageurs dans l'âme y trouveront sans doute matière à se laisser bercer. Pendant deux soirs de suite, les 4 et 5 septembre, le public aura l'occasion de découvrir au Théâtre Le Trianon (18ème arrondissement à Paris) l'art musical traditionnel marocain, dans sa version féminine. A travers quatre concerts intitulés "Les Cheikhat du Maroc", un tableau des chants berbères du Royaume Chérifien sera en effet esquissé.

Pour commencer, le vendredi 4 septembre, les poétesses du Moyen-Atlas Hadda Ouakki et Cheikha Cherifa seront à l'honneur. La première artiste est la reine incontestée de la chanson amazigh depuis plus de 40 ans. La seconde s'est faite connaître du grand public avec l'album "Berber Blues" (Long Distance), paru en 2000. Cheikha Cherifa chante le "tamawayt", cette poésie des campagnes donnant une large place au quotidien, accompagnée d'instruments envoûtants (luth, lotar,...).

La deuxième soirée des "Cheikhat du Maroc" sera consacrée aux traditions des contreforts Sud du Haut Atlas, avec le spectacle Les Femmes de Taroudant, réalisé par le groupe Les Roudaniates, et Cheikha Hafida, avec l'Ensemble Ouled Ben Aguida. Constituées de femmes de la tribu des Houriyat, Les Roudaniates feront revivre le souvenir du prophète Mahomet avec leurs chants soufis, accompagnées de percussions et de claquement de mains. Cheikha Hafida ravivera enfin l'art séculaire (en passe de disparaître) de l'aïta, fait de cris et de danses, adoucies par la musique (violon, percussions,...).

Ces deux soirées s'inscrivent dans la thématique dominante du festival d'Ile de France (4 septembre au 11 octobre): les femmes. Les places sont en vente à partir de 20 euros par soirée, avec de nombreux tarifs réduits (jeunes de moins de 25 ans, chômeurs, séniors,...).


Cet article vient de GTF: Association Générations Tinghir-France64
http://www.tinghir.fr

L'URL pour l'article est :
http://www.tinghir.fr/article.php?storyid=1454