Association générations Tinghir-France
projet en cours de GTF : cliquez pour plus de détailsConvoi vers Tinghir
Membres Annuaire Visitez les forums CHARTE GTF
   Recherche :  Rechercher  
Connexion
Pseudo

Mot de passe


Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !
Menu principal
AccueilArticles
Proposer article
Archives
Contacts Forums Album photo Annuaire Cuisine Annonces Sondages Nos Projets Groupe Isnayen
Bienvenue à :

A lire : L'Etoile du berger

A lire : L'Etoile du berger en flipbook



Nos derniers inscrits
ISMAELOVEC7/1/2012
KamalTitano23/12/2011
izamnirardayne27/11/2011
Faire un Don

Banque : BNP Clichy Jean Jaurès
agence : 00581
compte : 10047341
clé 20


Par téléphone : L'appel vous coutera 0.56 cents dont 0.35 cents de don à l'association si vous voulez un reçu merci d'envoyer votre code par mail ou contacter un membre de GTF
Pour Faire un don,
cliquez sur l'image
fr
Appelez, autant de fois que vous souhaiter, le numéro affiché et inscrivez le code obtenu et cliquez sur OK



Etendre/Réduire
 
Etendre/Réduire
affiche : Le Tazoufriyte ou le célibat imposé
Posté par admin3 le 4/4/2019 16:33:03
(1272 lecture(s))

Sur un chantier du bâtiment, quelque part dans la région parisienne, Alfredo le vieux portugais chef de chantier ,prenait place dans un coin de la pièce qu'il venait de retaper. Il étale une serviette sr une planche et y posa délicatement: du saucisson sec un morceau de fromage et du pain, une bouteille du vin pour accompagner le tout.
Mohamed ECHAOUI

Au coin opposé, 3ami Moh (Oncle Mohamed) le marocain s'asseoit à même le sol pose sa gamelle devant lui et commence à tremper son pain dans le bouillon de légumes qu'il s'est préparé lui même la veille. Le portugais se bat avec son saucisson sec en coupant des lamelles fines q'ils enveloppait d'un morceau du pain de compagne tout en regardant le vieux marocain se délecter de bouchées de viande e t légumes avec du pain blanc. Alfredo se dit que le repas du marocain doit être délicieux et qu'il doit avoir une femme 3 étoiles à la maison. Il posa la question :
"Dis Mohamed, est-ce que tu as de la famille en France ?"
Bien que surpris par la question, Mohamed répondit sans hésitation: "oui j'ai de la famille, deux frères et une soeur mariée à un cousin à moi". Le portugais sursauta comme s'il était piqué par un scorpion saharien. le marocain ne comprenais rien au geste du portugais. "Mais non Mohamed , la famille c'est la femme et les enfants pardis!" Le marocain poussa un ouf du soulagement. "Ah c'st ça la famille et et bien non . Ma femme est restée au bled, j'ai fait le choix de la laisser au pays avec les enfants pour s'occuper de mes parents, à l'époque déjà âgés", précisait Mohamed. "Et tu reste loin de ta femme et de tes enfants toute l'année, c'est pas normal. Il hocha la tête pour signifier qu'il approuve la remarque lais ne reprend pas.

Arrivé en France en 1963, il était parmi les premiers jeunes gens de son douar à avoir été choisi pour bénéficier d'un contrat de travail. 3ami Moh a fait le choix de lasser femme et enfants au bled et semble ne rien regretter. Il s'est imposé un célibat comme celui des hommes de l'église, qui de temps à autre, trempent leurs plumes dans des l'eau sale. Vivre loin de sa femme et de ses enfants, c'est cela qu'on appelle le Tazoufriyte (célibat) d'un zoufri (ouvrier). Certains chibanis leur a été imposé parce que soit les parents avaient refusé les laisser emmener leurs épouses, soit volontairement et notre héros fait partie de cette dernière catégorie.

Sa femme et ses enfants aspiraient le rejoindre en France après la mise en place du regroupement familial et surtout après le décès de ses parents. en 1985. Aussi chaque été, sa femme et ses enfants le harcèlent avec leur demande, ils lui montrent les points positifs, pourtant évident , de vie en famille, la vraie, ce qui aurait pu lui épargné la colère de son collègue portugais. Lui ne voit que les conséquences néfastes d'un déracinement de sa progéniture: les garçons s'adonneront à la drogue et aux boissons alcoolisées et puis les filles, oui les filles, qui voudra me les demander en mariage? Pour lui, c'était décidé: il mènera vie en solo.

Ses craintes furent fondées mais dans le scénario qu'il a décidé d'écrire pour ses enfants. Son absence du foyer avait permis aux garçons de disposer d'une manne financière servie par la maman, ils n'apprirent aucun métier, passent leur temps à boire et s'adonnèrent aussi aux drogues douces, comme pour se venger. Quant aux filles, elles avaient du mal à trouver mari car les garçons u bled cherchaient plutôt des jeunes filles de France qui pourraient leurs ouvrir grandes les portes de l'Europe.

 
 
Liens relatifs

· Lire plus dans le sujet affiche
· Article par admin3

Article le plus lu dans le sujet affiche
· Manifestation à Tinghir ce 26/12/10

Dernier article dans le sujet affiche
· Tinghir: Les TRE enjeux des jeux politiques locaux

Format imprimable  Envoyer cet article à un ami